Rechercher

Pourquoi utiliser du recyclé?



Pour limiter l’impact environnemental, on a pensé à plusieurs choses chez GOÏAT :

  • utiliser des matières recyclées

  • privilégier une fabrication proche de chez nous

  • ne proposer que des basiques sans collection

  • des ventes par précommande (production juste et limitation des stocks)


Mais que fait la commission européenne à ce sujet?


Selon elle, la consommation de textiles au niveau européen représente la quatrième principale source d'impact sur l'environnement et le changement climatique, après l'alimentation, le logement et les transports. Le secteur textile est aussi le troisième en termes de consommation d'eau et d'utilisation des sols, et le cinquième en termes de consommation de matières premières primaires.

Les Européens jettent en moyenne 11 kg de matières textiles chaque année. Au niveau mondial, l'équivalent d'un camion de textiles est mis en décharge ou incinéré chaque seconde. La production mondiale de textiles a presque doublé entre 2000 et 2015, et la consommation de vêtements et de chaussures devrait augmenter de 63 % d'ici à 2030. Parallèlement à cette expansion galopante, les conséquences néfastes sur les ressources, l'eau, la consommation d'énergie et le climat ne cessent de s'aggraver. La nécessité de s'attaquer à la question de la production et de la consommation des textiles apparaît aujourd'hui plus urgente que jamais.


Il y a quelques semaines, la stratégie de l'UE pour des textiles durables et circulaires a présenté une nouvelle approche afin d'atteindre ces objectifs d'une manière harmonisée. Elle vient concrétiser les engagements pris dans le cadre du pacte vert pour l'Europe, du nouveau plan d'action pour une économie circulaire et de la stratégie industrielle pour l'Europe, et vise à créer un secteur textile plus vert, plus compétitif et plus moderne, mieux à même de résister aux chocs mondiaux.


Les avantages du pacte vert pour l'Europe :

  • un air pur, une eau propre, des sols sains et la biodiversité

  • des bâtiments rénovés et économes en énergie

  • des aliments sains et abordables

  • des services de transport public plus nombreux

  • une énergie plus propre et des innovations technologiques propres de pointe

  • des produits plus durables pouvant être réparés, recyclés et réutilisés

  • des emplois pérennes et des formations aux compétences nécessaires pour la transition

  • une industrie compétitive et résiliente à l’échelle mondiale


Les mesures envisagées comprennent:

  • de nouvelles exigences de conception applicables aux textiles, dans le cadre du règlement sur l'écoconception pour des produits durables, fixant une teneur minimum de fibres recyclées dans la composition des textiles et visant à rendre ces derniers plus résistants et plus faciles à réparer et à recycler.

  • des informations plus claires sur les textiles et un passeport numérique des produits

  • des mesures visant à lutter contre le rejet non intentionnel des microplastiques contenus dans les textiles

  • des mesures visant à soutenir la recherche, l'innovation et l'investissement

En ce qui concerne les consommateurs, la stratégie encouragera le passage à une approche privilégiant la qualité, la durabilité, l'allongement de la durée d'utilisation, la réparation et le réemploi. Le consommateur sera donc encouragé à choisir des vêtements durables et circulaires.





En ce qui nous concerne :


Pour fabriquer notre t-shirt (50% coton recyclé et 50% polyester recyclé), il faut compter environ l'équivalent de cinq bouteilles de soda. Ces déchets plastiques sont collectés, avant d'être triés, puis nettoyés, ensuite les bouteilles sont broyées, jusqu'à ce qu'elles soient réduites en toutes petites paillettes de plastique. Ces paillettes sont ensuite fondues et filées, pour devenir une fibre textile.

Le recyclage du coton consiste à ramener des chutes de tissu ou un vêtement en coton à son état initial de matière première : la fibre de coton. Il faut découper, broyer et défibrer le tissu ou le vêtement en coton pour défaire le tissu et les fils qui le composent. L’usine avec laquelle nous travaillons pour les fils recyclés à une certification Global Recycled Standard (GRS) Version 4.0, et l’usine qui tisse ces fils pour en faire de la matière recyclée, est en perpétuel questionnement quant à l’impact environnemental.


Concernant notre tee shirt en 100% coton bio, il est cultivé de manière biologique avec du compost naturel pour remplacer les engrais chimiques et les pesticides. Il est sans OGM et consomme 50% d’eau en moins pour sa production par rapport au coton conventionnel, et garanti OEKO TEX (Oeko-Tex est un label de qualité comprenant plusieurs normes techniques, visant à certifier les qualités sanitaires et écologiques des textiles et cuirs, en garantissant l'absence de produits toxiques pour le corps et pour l'environnement.) source Wikipedia.


Un vêtement recyclé est un vêtement qui a été fabriqué avec une matière déjà existante. Une matière recyclée émet 40 à 99% d’émissions de co2 de moins qu’une matière vierge.


Le mouvement est en marche. Il semble que l’UE ait pris conscience des problèmes du monde du textile. Qu’il est temps de changer les choses pour de bon. Que ce monde doit être durable et circulaire.



Made in France

Une fois le recyclage des fils réalisés en Espagne et le coton bio tissé en Grèce, l'ensemble des étapes de tricotage et de confection se déroule en France. Nos partenaires sont des entreprises familiales, à taille humaine, qui partagent avec nous l'envie de faire revivre le secteur textile français et de prouver son excellence. La France a du potentiel, et à notre niveau, nous souhaitons contribuer à le valoriser. C'est pourquoi nous avons choisi une petite entreprise à 2 kilomètres de chez nous pour la confection de nos tee shirts. Nous participons ainsi à la revalorisation des déchets, à l'économie circulaire, et à la valorisation de l'artisanat français. Nous en sommes fiers.

Penser la mode différemment. Penser GOÏAT.


Au plaisir de vous faire plaisir !

8 vues

Posts récents

Voir tout